Fruits

L’automne est là, sur le perron. Un trésor s’en vient pour les initiés. Il faudra quitter les chemins piétinés. À l’abri jusqu’à alors, ils apparaîtront. L’écharpe nouée et le bonnet vissé La besace au flanc et dedans de quoi picorer dans une main le bâton et dans l’autre le panier rond, Il est temps d’allerPoursuivre la lecture de « Fruits »

Et si.

Il était une fois un tout petit minot. Souvent dans la lune, on le pensait idiot. À force qu’on lui dise, il finit par le croire. Il était un tordu, un tocard et donc sans espoir. Il fit le métier de bûcheron car c’était un métier, lui avait-on dit, pour benêt. Il apprit le nomPoursuivre la lecture de « Et si. »

Allongée

Le tablier travaille, docte, au chevet d’une Marie-Madeleine allongée, oubliée, délaissée au crépuscule d’un jardin aussi anglais qu’incrédule. Le tablier œuvre à lui rendre sa superbe et telle qu’elle naquit entre les mains de Canova. sublime de son œuvre, apothéose en tous cas, elle aura fini, effacée, parmi les folles herbes. L’abandonnée couchée à laPoursuivre la lecture de « Allongée »

L’expertise

Une question me taraude car, si je conçois ce qu’est un expert, une experte, je reste dans l’expectative pour son opposé ou sa négation. Devons-nous dire un impert, une imperte ? L’impertinence est-elle son dogme ? si un expert porte un impert, est-ce qu’ils s’annulent ? Un peu d’étymologie. Les mots sont des briques élémentaires.Poursuivre la lecture de « L’expertise »

La question

Si nous partons du principe que l’accent circonflexe remplace la lettre S comme dans Hôpital qui devient Hospital, alors la question devient quête. De par le fait, nous pouvons aussi supposer que le mot actuel n’a plus le même sens q’autrefois. Entre sens propre et sens figuré, il y a deux façons de se prendrePoursuivre la lecture de « La question »

Pour qu’il naisse et serre

L’arbre est un organisme extraordinaire ! Pour le peu qu’on s’arrête de courir une seconde, qu’on mette de côté nos œillères et nos frondes, on peut découvrir un ingénieur hors-pair. Égide du low-tech, expert en nanotechnologies et divers, l’arbre est un gestionnaire absolu dans l’équilibre des processus. Il dépense rarement plus d’énergie qu’il n’en fabrique.Poursuivre la lecture de « Pour qu’il naisse et serre »

Un pas de côté

La promenade prend, parfois, des allures de limonades. L’œil pétille et l’envie frissonne d’émoi. Je vous livre l’une de ces balades. Pas plus tard qu’hier au matin, mais pas dès mâtines, je me trouvais d’humeur et enclin à la marche désinvolte, presque mutine. Laissant mes pas divaguer comme le font mes pensées, j’empruntais mon proprePoursuivre la lecture de « Un pas de côté »

Où vas-tu ? Qui suis-je ? Et si je suis alors je suis second ?

Tout est question de point de vue et de capacité à prendre du recul. Voici quelques exemples volontairement simplistes. Toute ressemblance avec des situations ou des personnes présentes ou passées ne serait que pure coïncidence. Exemple de la vie courante :Mon épouse est très maladroite, elle casse souvent la vaisselle. Question à poser :C’est quandPoursuivre la lecture de « Où vas-tu ? Qui suis-je ? Et si je suis alors je suis second ? »