Môsieur Cyclopède*

De prime abord, vous vous dites : m’enfin Jérôme, tu ne peux pas faire ça ! C’est immoral ! À quoi je vous répondrai : descendez de votre petit poney, vous me donnez le vertige.