Et si.

Il était une fois un tout petit minot.
Souvent dans la lune, on le pensait idiot.
À force qu’on lui dise, il finit par le croire.
Il était un tordu, un tocard et donc sans espoir.

Il fit le métier de bûcheron car c’était
un métier, lui avait-on dit, pour benêt.
Il apprit le nom des arbres, des herbes et des oiseaux
mais n’en discutait jamais, il était un idiot.

Il avait tout le temps le nez en l’air
et, avec le temps, avait acquis le savoir-faire.
Il savait lire la forêt, ses lois et ses ordres.

Il exerçât longtemps son métier sans désordre.
Puis un jour, il fût frappé d’une idée blanche,
L’arbre tordu ne finit pas en planches.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s