Histoire de tuer le temps

Au commencement,
il n’y avait rien, le néant.
Néant s’ennuyait, il inventa Temps.
Il aimait le voir courir mais courir dans le néant ?

Alors, pour Temps, Néant inventa Vide.
Temps était content mais il courait dans le vide.
Néant était anéanti. Que faire ?
Néant inventa Matière.

Vide et Matière s’entendaient comme des frères
Ils devinrent si proches, si complémentaires
que lorsque l’un venait à manquer,
l’autre aussitôt le remplaçait.

Néant était fier. Pourtant Temps courait et
Il se cognait tout le temps à Matière. Ça n’allait
pas. Matière était partout ou Vide n’était pas.
Matière voulait aider et alors elle se concentra.

La gravité fut faite. Elle était si forte
que Temps s’y courbait à son approche.
Temps n’aimait pas qu’on le traite de la sorte
Il voulu arrêter de courir. Devenir immobile, telle une roche

Néant ne voulait pas retourner à lui-même, à cette impasse
alors il eu l’idée d’éclairer Matière. Néant inventa Lumière.
Temps ne se cognait plus mais Lumière
en avait ras-le-bol de voir ce Temps qui passe.

Elle réclama une solution à Néant.
Néant lui dit qu’elle pourrait s’éclipser de temps en temps
mais que Temps devait pouvoir continuer
de courir sans se cogner.

Lumière dit alors que c’était une drôle d’idée
d’avoir rendu Temps tangible. Néant
eu une illumination. Ainsi sera. Temps courra jusqu’à sa fin sans
qu’aucun ne puisse le contraindre ni le rattraper.