Patience est mère de toutes les vertus

Elle est vertu quand Peur et Indifférence sont des plaies. Mais quittons ce ton biblique, théâtral, manichéen, binaire et penchons-nous sur Patience. Elle est une tendre personne car elle sait qu’il faut laisser l’autre faire des erreurs pour qu’il puisse grandir.

Cependant, faire preuve de patience ne veut pas dire subir. Rester sans réaction, à attendre que l’orage passe, courbant l’échine quand les choses se répètent car c’est le signe d’une contrainte forte ou d’une absence d’amour-propre. Ce n’est pas de la patience. C’est un abandon de soi.

Quand un lambda vous sort cette phrase de nulle part :  » tu es drôlement patient(e). Moi, à ta place […] ». N’en soit pas fier. Ce n’est pas de la patience, ne t’y trompe pas. Qui ne dit mot, consent. Remets ce drille à sa place et prends sur toi-même. Nous avons toujours le choix de changer une situation mais le choix est toujours douloureux.

Si je devais résumer la pensée, la patience est la capacité à appliquer le droit à l’erreur à soi-même autant qu’à autrui. En revanche, souvenons-nous que :

« – Une fois, c’est une erreur.

Deux fois, c’est une coïncidence.

Trois fois, c’est une habitude ».

Nota Bene : cette réflexion s’applique à une personne de bonne volonté ayant développé du recul sur elle-même et ayant pris conscience du cercle vicieux bourreau/victime/sauveur. Une personne qui saura agir autrement que guidée par ses émotions.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s