Lire le sol par la plante, lier la plante avec le sol

Comme je suis fainéant, au premier sens du terme,
Je tends à l’économie du geste inutile.
Comme j’arrive à voir autre chose que de la prolifération de germes,
Je tends à l’étude habile.

Partout la Nature nous murmure ce qu’elle a.
Et nous restons sourds en espérant voir un signe.
Le signe est là. Il est diffus, délicat.
La nature est fine.

Peut-être trop pour nous ?
Quand le sachant montre la lune,
l’ignorant regarde le doigt

Il ne regarde ni avant, ni au bout
Il est limité à la hauteur de ses lacunes
Heureusement, ce n’est pas une fin en soi

Gardons ces adages
en mots de la fin :
Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage
Rien ne sert de courir, il faut partir à point

img_1230

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s