Aphasie

J’attendais un signe
J’ai croisé un grand canard blanc
Ce n’est pas évident d’être un grand

Quand tout ce que tu sais voir
Ce sont des nuages blancs
L’horizon et sa courbure

J’en ai tracé des lignes
Et presque autant de ratures
Ce n’est pas si fascinant d’être Peter Pan

À l’orée d’un soir
Au détour d’un élan
Lorsqu’une robe légère te surprend.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s