Je sais, tu as su, nous saurons

 » – vous savez, quand on ne sait rien, on évite de le faire savoir »

 » – finalement et si nous résumons, vous êtes un expert dans l’enfonçage de porte ouverte »

 » – je voulais vous remercier pour votre systématique opposition à toute idée n’étant pas de vous. »

Il est parfois agréable d’avoir en tête quelques phrases bien senties mais non dénuées d’une certaine poésie. Permettant une défense contre celles et ceux qui nous laissent, d’ordinaire, sans voix. À utiliser à bon escient.