Ad lib

Je me suis surpris à te rêver si bas
Sûrement, pour ne pas te réveiller
Et le jour s’est levé

Engourdi, quelques fois
par des choses qu’on pensait importantes
puis qui s’avèrent futiles.
Lendemain d’ivresse.
Le couperet siffle bas.

C’est quoi ces crises de Foi
qui s’immiscent, subtiles ?
Eveillées par la promesse
de lendemains qui chantent

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s