Pendant

J’ai reçu
Un drôle de cadeau
Une personne m’a dit
Le plus sincèrement du monde,
Que j’étais beau
Moi !! … Que j’étais « beau »
(Moue dubitative)

Ce fut un choc.
Tout d’abord, cela voulait dire qu’une personne me voyait
Et non seulement elle me voyait mais elle me regardait
Elle avait pris de son temps !
Pris !
Pour me détailler.
Elle a dû en prendre du temps pour me trouver beau
Quelle drôle d’occupation
(Moue dubitative, les yeux au ciel)

Elle m’a regardé
Moi,
Moi, qui me berçais d’insignifiance
Moi, qui me murais d’indifférence
Forteresse confortable de silence
(Regard perdu au loin, un sourire naissant)

De ses yeux, berceau de malice
Elle me donnait consistance
Elle me donnait espérance
Elle m’a dit que j’étais beau
(Silence, regard vers le sol)

J’ai d’abord cru une cruelle empathie
C’est vrai, je ne crois plus en la sincérité
En l’honnêteté
A force d’être brûlé…
Des habitudes prennent racines
Et la voilà faisant tout voler en éclat
(Ferme les yeux, énorme sourire)

Elle a su me voir
Rien que ça
Cela me fascine
(Sourire nostalgique)