Traduction mot à maux (réflexion sauvage à dessein)

« Diviser pour mieux régner » est un adage efficace. Les démocraties et autres républiques se basent sur:

« les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit »

D’office, la Femme est mise de côté. Pourquoi ? Parce que « homme » est un terme générique ? Ça était écrit à un autre temps. Effectivement, à l’imparfait du subjonctif. Cette phrase aurait pu être corrigée depuis longtemps et peut l’être encore. Qu’est-ce qui pourrait justifier le maintien de cette phrase dans cette forme ? La valeur historique ? C’est du conservationisme autant que du conditionnement. C’est absurde.

Ensuite la question de la naissance. Comment, et à quelque moment que ce soit, un roturier a pu se croire d’égalité en droit avec un notable ? Question au passage, une personne vole de quoi manger car la société lui refuse toute ascension sociale, qui est responsable ? La réponse est dans la question. Dans la réalité actuelle, la personne passe devant le tribunal. Dans l’idéel, la société est condamnée. Bien évidemment, la recherche de la causalité remettrait en question le système. Donc, il faut défendre la personne volée. Résoudre la conséquence. Oublier la cause.

Enfin les notions de liberté et d’égalité en droit. EN DROIT. Le droit de quoi ? Basé sur quoi ? Le code civil, rural, pénal ? Du coup, la transition sur la lutte de classe est aisée. Terme qui était servi à toutes les sauces politiques et médiatiques et qui n’existe plus depuis une quinzaine d’années ( à vu de nez).

L’objet désigné par le mot a-t-il disparu ?

Non.

Le mot pour le désigner, si.

Donc, l’objet également.

C’est intéressant comme approche non ? C’est encore plus intéressant dans la mesure où la faculté de penser se fait avec et par des mots. Le mot permet de conceptualiser. En supprimant les mots, la faculté de penser est restreinte aussi.

Nota bene: « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existées ne saurait être que fortuite »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s