Equation

T’as l’art d’avoir l’air de rien
Pis de te moquer de tout

Tu me dis que pour tenir
Faut lâcher

T’as cette drôle de manière de marcher
Comme si tu te moquais de rencontrer le vide

Et c’est comme si le sol venait sous tes pas

Tu me regardes l’air amusé
Lorsque je veux retenir le sable entre mes doigts

Tu me dis que je me préoccupe de tout
Jusqu’aux petits riens

Je te dis que pour sortir
Il faut entrer

Lorsque tu me dis que le sable ne se retient pas
Je te regarde, livide

Le sable doit couler entre nos doigts