Salvation

A traverser tellement de décombres
Ne sachant plus où aller
Ayant perdu de vue d’où je venais
Toujours guetter les ombres

Je ne sais plus ce que je fuis
Et surtout est-ce que je fuis ?
Toujours l’impression d’être
Enfin d’être…

C’est comme si…

Comme si chaque jour m’éloignait
Un peu plus, chaque jour
De ce qui fit
De moi, un enfant

Lorsque je n’étais pas encore sourd
Lorsque je savais encore chanter
Lorsque j’étais encore enfant

Et cette mélancolie
Selon toute vraisemblance
Douce chaleur

Et cette mélancolie
Qui me lance
Tendre douleur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s