Puisqu’un jour, je tomberai

C’est l’impact que je redoute
Mais c’est inéluctable

La chute, m’enchante
à y réfléchir

Je n’ai de cesse
Que de tomber

Cela se terminera dans un bruit sourd

Je tombe des nues
Et le sol me tend les bras
Il veut m’enlacer
Etreinte définitive

à quoi bon se relever
Pour l’ivresse de la chute ?

Rester sans fléchir
Debout, inéluctable

C’en est assez
Au diable le flacon !