La force d’y croire

Quand tout s’en va
Que plus rien ne reste
Qu’on est KO debout
Quand tout s’écroule
Quand plus aucun mot ne peut traduire
La stupeur
La douleur
KO debout