être autant que paraître

Tout ce que je ne peux pas te dire
Je préfère te l’écrire
Tout ce que j’aurais dû crier
Je le couche sur le papier

Tout ce qui me fait mal à en pleurer
Je ne peux que l’accepter
Tout ce que j’aurais dû hurler
Je n’ai fait que le murmurer

Tout ce que j’aurais pu être
Je n’ai fait que le paraître
Rien n’est vrai ici bas
A part, peut-être, les rats