C’est amusant

C’est amusant à quel point l’auto-satisfaction que procure une zone de confort puisse nous conforter dans l’immobilisme.
À défaut d’un bien, se contenter d’un « c’est pas si mal ».
Puisque ce qu’on a, est.

Alors, oui ! La recherche d’un bien peut se traduire par un pire, c’est vrai.
Tout comme apprendre à marcher ne se fait pas sans tomber.
La fois d’après, on rectifie. On ajuste.
Et merde oui ! C’est douloureux.
Bien sûr que ça l’est.
L’échec est précieux.
L’échec est novateur, la victoire conservatrice.
Peut-on envisager la réussite sans l’échec ?
Peut-on envisager la vie sans la fin ?

Alors ne plus se mettre en danger, quelque part, c’est le refus de vivre ?