Eustache était du genre timoré. Pas qu’il soit casanier ou quoi que ce soit, mais quand on l’écoutait raconter ses aventures, immanquablement, il finissait par commencer ses phrases par «t’y m’aurais vu faire ci, t’y m’aurais vu faire ça». Les gens disaient qu’il brode, qu’il affabule, qu’il fantaisise. Moi, je m’en foutais pas mal que ce soit vrai ou pas, car à chaque fois qu’il racontait une histoire, il m’emmenait avec lui, loin de notre quotidien crasseux.

Parfois, la vie tient à un coup de sifflet. Le sifflet d’un train, le sifflet d’un arbitre, le sifflet du maître qui rappelle son chien et tellement d’autres encore. Je vis dans une maison de banlieue avec Maman, Papa et mon petit frère Léo. Maman me dit que j’accroche les mots quelques fois. Maman et Papa travaillent et Léo fait que me suivre partout. Maman dit que je suis sa grande sœur alors j’ai des réponses à débilité.

Bon … là, c’est grave. Les mecs sont en train de dire qu’il faut bloquer l’activité biologique du sol pour séquestrer le carbone dans les arbres morts. Ok champion ! Sur quel support un arbre pousse ? Un sol vivant ! On en fait quoi de tous ces arbres morts ? Parce que si on en fait du bois-énergie, on a raté un truc. T’as remarqué que taré, c’est l’anagramme de raté ?